Qu’est-ce que l’Ethereum et comment fonctionne-t-il ?

Cet article couvre tout ce que vous devez savoir sur la deuxième crypto la plus populaire, y compris où l’acheter et comment elle fonctionne, les contrats intelligents, ETH2, etc.

Ethereum est la deuxième plus grande crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière, après le bitcoin. C’est aussi une plateforme informatique décentralisée qui peut exécuter une variété d’applications, y compris toutes les offres de DeFi.

L’Ethereum est une crypto-monnaie relativement nouvelle qui a été lancée en 2015 et qui est devenue depuis la deuxième crypto-monnaie la plus précieuse en termes de capitalisation boursière, derrière le bitcoin.

Contrairement au bitcoin, elle n’a pas été conçue pour être une monnaie virtuelle. Ses développeurs avaient l’intention de créer une nouvelle forme d’architecture informatique distribuée à l’échelle mondiale, qui tire parti de la sécurité et de l’ouverture des blockchains pour générer..

Ethereum, selon ses développeurs, est « une nouvelle architecture informatique qui permet aux gens d’écrire du code et de l’exécuter sans aucune autorité d’exécution ».

La blockchain Ethereum a déjà été utilisée pour alimenter une variété d’applications, notamment les jeux. Et le potentiel de l’imagination des développeurs n’est limité que par leur capacité. Comme l’explique la Fondation Ethereum, organisme à but non lucratif, « .

  • Vous pouvez consulter les taux les plus récents sur la page des actifs Ethereum de Coinbase.
  • L’Ethereum est devenu un choix populaire pour les individus qui souhaitent stocker et investir leur argent (et il peut être utilisé, comme le bitcoin, pour transférer ou recevoir de la valeur sans intermédiaire).
  • Les développeurs peuvent utiliser la blockchain Ethereum pour créer et exploiter toute une série d’applications, des jeux et bases de données sophistiqués aux instruments financiers décentralisés complexes.

Il n’est pas nécessaire de recourir à un intermédiaire, comme une banque ou une autre organisation, car les transactions n’ont pas à être approuvées par qui que ce soit.

  • Les contrats intelligents sont utilisés pour créer des applications basées sur Ethereum. Les contrats intelligents sont similaires aux contrats papier classiques dans la mesure où ils décrivent les conditions d’un marché entre les parties.

Ils s’exécutent immédiatement si les conditions sont remplies sans qu’aucune des parties n’ait besoin de savoir qui est l’autre, et il n’y a pas d’intermédiaire.

  • Ethereum, comme Bitcoin, est un projet de logiciel libre sans propriétaire ni opérateur unique. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une connexion Internet pour faire fonctionner un nœud sur Ethereum ou vous engager dans le réseau.
  • Les contrats intelligents sont des codes informatiques qui exécutent les termes d’un contrat, exécutables sur la blockchain. Ils sont censés fonctionner exactement comme prévu, sans temps d’arrêt, censure, fraude ou intervention d’un tiers.

La blockchain décentralisée d’Ethereum, comme celle de Bitcoin, permet aux développeurs de créer des applications sophistiquées qui fonctionnent exactement comme prévu (sans temps d’arrêt, restrictions, fraude ou intervention d’un tiers).

Les monnaies stables (telles que DAI, dont la valeur est garantie par un contrat intelligent jusqu’au dollar), les applications financières décentralisées (collectivement connues sous le nom de DeFi) et d’autres applications décentralisées font partie des projets basés sur Ethereum les plus réussis.

En quoi l’Ethereum diffère-t-il de l’Ether et de l’ETH ? 

Le nom du réseau est « Ethereum » « Ether » est le jeton monétaire natif utilisé par le réseau Ethereum.

Cependant, la plupart des acteurs du secteur se réfèrent généralement à l’ETH (ou Ethereum, ou même ethereum) comme moyen d’envoyer, de recevoir ou de stocker de la valeur.

L’ETH fonctionne à peu près comme le bitcoin en tant que moyen de transférer, de recevoir et de stocker de la valeur. Il a cependant une fonction distincte sur le réseau Ethereum.

Les ETH sont le carburant de cette machine, c’est pourquoi les coûts intégrés sont appelés « gaz ».

L’ETH peut être considéré comme du « pétrole numérique » si le bitcoin est appelé « or numérique ».

Les rétributions du staking ETH2 seront désormais disponibles sur Coinbase

Vous pouvez gagner de l’argent avec votre ethereum en tirant parti de son taux d’intérêt élevé.

Ethereum est-il sécurisé ?

Les blockchains Bitcoin et Ethereum sont les seules à avoir proposé une solution à ce problème. L’Ether est désormais sécurisé par la blockchain Ethereum de la même manière que le bitcoin, grâce à son mécanisme de consensus unique.

Grâce à une grande puissance de calcul (générée par l’ensemble des ordinateurs du réseau), chaque transaction est vérifiée et protégée. Toute manipulation de la part d’un tiers est donc impossible ou quasi impossible en raison de l’énorme puissance de calcul.

Les crypto-monnaies sont sûres car leur modèle basé sur les sources le garantit : les systèmes fonctionnent sans autorisation et le logiciel fondamental est open source, ce qui permet à un large éventail d’informaticiens et de cryptographes d’analyser les réseaux sous tous les angles.

Les développeurs, quant à eux, ne sont pas responsables de la sécurité des applications exécutées sur la blockchain Ethereum.

Il est possible qu’un programme contienne des failles dans son code, entraînant des pertes financières.

Bien que le code source de chaque application soit également accessible au public, leurs bases d’utilisateurs sont considérablement plus petites que celles du réseau mondial Ethereum et sont donc moins susceptibles d’être examinées. Il est essentiel d’examiner tout logiciel décentralisé avant de l’utiliser.

Le réseau Ethereum est en train de mettre à jour son logiciel pour le rendre plus rapide et plus sûr. Pour en savoir plus, consultez la section Ethereum 2.0 ci-dessous.

Le fonctionnement de l’Ethereum

Vous avez sans doute entendu la comparaison entre la blockchain de Bitcoin et un livre de comptes.

Ce dernier est une feuille de pointage qui retrace toutes les transactions du réseau depuis sa création, chaque ordinateur du réseau contribuant à la puissance de calcul pour garantir son exactitude et sa sécurité.

La blockchain Ethereum, quant à elle, s’apparente davantage à un ordinateur : si elle assure également le suivi et la sécurité des transactions, elle est beaucoup plus adaptable que la blockchain Bitcoin.

Les développeurs peuvent créer toutes sortes d’applications en l’utilisant, y compris des logiciels de gestion logistique, des jeux et même des solutions DeFi complètes (qui comprennent le prêt, l’emprunt, le commerce, etc.).

  • Ethereum, comme Bitcoin, est une crypto-monnaie qui utilise une « machine virtuelle » pour exécuter des calculs.

Ce superordinateur mondial est composé de nombreux petits ordinateurs exécutant le logiciel Ethereum et est appelé la machine virtuelle Ethereum.

Les participants doivent investir à la fois dans le matériel et dans l’énergie pour utiliser ces machines. Pour couvrir ces dépenses, le réseau utilise sa propre monnaie de type bitcoin, l’éther (ou, plus communément, ETH).

  • L’Ethereum, comme son nom l’indique, est une crypto-monnaie qui alimente le projet. Le réseau Ethereum fonctionne grâce à l’utilisation d’ETH pour le contracter afin d’exécuter des contrats intelligents. « Gaz » est le terme utilisé pour les frais de transaction payés en ETH.
  • Les tarifs du gaz sont déterminés par le degré d’utilisation du réseau. La mise à niveau Ethereum 2.0, qui vise à améliorer les performances, a commencé à être déployée en décembre 2020. (La transition vers la nouvelle blockchain se fera en principe au fil du temps).

Définition d’Ethereum 2.0

Ethereum 2.0 (souvent appelé ETH2) est une mise à jour majeure du réseau Ethereum. Cette nouvelle version a pour but de permettre au réseau Ethereum de se développer tout en améliorant la sécurité, la vitesse et les performances.

Ethereum 2.0 et Ethereum 1.0 coexistent en 2021, étant entendu que la blockchain d’origine finira par se combiner avec la chaîne ETH2.

(Si vous êtes détenteur d’ETH, vous n’aurez rien à faire : vos fonds sur la blockchain ETH 1.0 migreront automatiquement vers la blockchain ETH2) La transition d’Ethereum 1.0 à ETH2 a commencé en décembre 2020 et devrait durer deux ans.

Quelles sont les principales différences entre Ethereum et E2E ? Contrairement au Bitcoin, qui a été conçu pour être anonyme, Ethereum est plutôt une blockchain publique.

Qu’est-ce que la preuve de travail, et comment les réseaux de crypto-monnaies garantissent-ils que personne ne dépense deux fois la même somme sans qu’une autorité centrale, comme Visa ou PayPal, ne s’en mêle ? Ils utilisent un mécanisme de consensus.

Le premier produit de la société, ETH 1.0, utilisait la technique de consensus pionnière du bitcoin, appelée à juste titre « preuve de travail ».

  • La preuve de travail est un problème mathématique difficile qui doit être résolu à l’aide d’ordinateurs puissants.

Les « mineurs » virtuels du monde entier sont en concurrence pour être les premiers à résoudre un puzzle mathématique qui prend du temps, et leur puissance de traitement est ce qui contribue à la sécurité globale de Bitcoin.

  • Le gagnant reçoit une quantité déterminée d’Ether après avoir soumis les transactions vérifiées les plus récentes à la blockchain.
  • Chaque bloc est extrait toutes les 30 secondes environ, contre 10 minutes pour le bitcoin. Alors que le trafic sur le réseau a augmenté, les limites de la preuve de travail ont entraîné des goulets d’étranglement qui ont provoqué une augmentation erratique des frais.

Que signifie le staking ?

Les fondateurs d’Ethereum ont reconnu les lacunes du consensus Proof-of-Work (PoW). Pour Ethereum 2.0, une réponse très distincte était requise. Elle devait à terme permettre au réseau de traiter des milliers de transactions par seconde.

Ethereum 2.0, contrairement à la blockchain Ethereum originale, utilise un algorithme de consensus différent : proof-of-stake (PoS), qui est plus rapide, moins gourmand en énergie et (du moins en théorie) plus sûr.

La conclusion est la même que celle de la preuve de travail : un participant du réseau est choisi pour vérifier les transactions les plus récentes, maintenir le grand livre de la blockchain et obtenir de l’ETH.

  • Plutôt que de mettre en concurrence un réseau de mineurs pour résoudre un problème, la preuve d’enjeu utilise un réseau de personnes de bonne réputation qui sont investies dans le succès de l’entreprise.
  • Les validateurs sont des personnes qui jouent un rôle important dans le réseau Ethereum. Ils ne contribuent pas à la puissance de traitement, mais alimentent un pool de jalonnement en ETH avec leurs contributions.
  • Un utilisateur qui est prêt à attendre 10 minutes pour que sa transaction soit incluse dans le bloc d’un pool est connu comme un stakeholder.

Le jalonnement est le processus qui consiste à déposer de l’Ethereum dans le pool. Vous recevrez des paiements en fonction du montant de votre mise, comme pour les comptes d’épargne rémunérés. 

  • Le réseau récompense en fait les participants les plus investis en désignant un gagnant sur la base de leur pool ETH et de la durée du séquestre.
  • Lorsque le gagnant a vérifié le dernier bloc de transactions, les autres validateurs peuvent vérifier qu’il est correct. Le réseau met à jour la blockchain lorsqu’un certain nombre d’attestations a été atteint.
  • Chaque validateur qui participe au processus de consensus est récompensé par un montant d’ETH dépendant de sa mise.

Que sont les contrats intelligents 101 et comment fonctionnent-ils ?

Fruit du travail d’un informaticien et avocat nommé Nick Szabo, le contrat intelligent est le logiciel qui fonctionne sur la blockchain d’Ethereum. Imaginez un distributeur automatique qui vend des cannettes de soda à 25 cents.

Si vous mettez un dollar dans la machine et choisissez une boisson, le robot est programmé pour vous donner votre boisson et 75 cents de monnaie, ou (si votre boisson est épuisée) vous demander si vous voulez faire un autre choix ou récupérer votre argent.

Il s’agit d’un exemple de contrat intelligent de base. Les contrats intelligents peuvent automatiser pratiquement n’importe quel type d’échange sans avoir recours à un médiateur humain.

Une petite histoire d’Ethereum

Année 2013

  • Un programmeur informatique de 19 ans (et cofondateur du magazine Bitcoin), Vitalik Buterin, rédige un livre blanc proposant une blockchain hautement adaptable, capable de gérer presque tous les types de transactions.

Richard Craib et moi-même avons discuté avec Vitalik Buterin, créateur d’Ethereum, de l’avenir des crypto-monnaies au Web Summit.

Année 2014

  • L’adolescent basé à Toronto, qui est soutenu par un groupe de cofondateurs dont Gavin Wood, vend 18 millions de dollars en pièces de pré-lancement pour financer le développement du protocole Ethereum.

Année 2015 

  • En juillet, la première version publique de la blockchain Ethereum sera publiée. Le concept de contrat intelligent est mis en œuvre.

Année 2016 

  • Un bug logiciel permet aux pirates de dérober environ 50 millions de dollars à un fonds de capital-risque alimenté par des contrats intelligents, appelé Decentralized Autonomous Organization (DAO).
  • Malgré le fait que la communauté Ethereum soit divisée sur cette question, elle vote néanmoins pour modifier le protocole afin de récupérer l’argent égaré.

Suite à cette division (via un hard fork) de la blockchain Ethereum en deux blocs autonomes, chacun ayant sa propre communauté active : Ethereum et Ethereum Classic.

Année 2017 

  • La plateforme Ethereum a évolué vers la spécification actuelle ERC-20, qui simplifie le développement d’applications compatibles par les développeurs. Elle permet le développement de jetons sur la blockchain Ethereum.
  • Le jeu CryptoKitties, dans lequel les utilisateurs collectionnent et échangent des chats numériques, connaît un énorme succès. À son apogée, les crypto-cats, une denrée rare, se vendaient à plus de 200 000 dollars.
  • L’Enterprise Ethereum Alliance (EEA), une organisation à but non lucratif formée pour développer des applications pratiques pour la technologie des contrats intelligents, a été lancée. JP Morgan, Samsung, Microsoft et Mastercard figurent parmi ses membres.
  • Le logiciel blockchain open-source MakerDao, premier protocole de finance décentralisée (ou DeFi) sur Ethereum, est dévoilé. DAI, le premier stablecoin basé sur ETH, est également présenté par Maker.
  • L’ETH atteint pour la première fois un sommet historique de 100 USD.

Année 2018

  • L’arrivée du protocole de prêt Compound et du protocole d’échange décentralisé Uniswap renforce la concurrence dans l’industrie FinTech, qui tente de révolutionner la finance en rendant les transactions plus rapides, moins chères et plus sûres.

Le mouvement DeFi se renforce avec ces deux protocoles qui deviennent opérationnels.

  • En mai, le USD Coin (USDX), libellé en dollars, a été lancé par le stablecoin USDC. Le consortium CENTRE, une collaboration entre Coinbase et Circle, émettra pour 1 milliard de dollars de pièces la première année.  
  • En janvier 2018, THEKEY s’échangeait à environ 6 dollars par jeton. Le prix s’est rapidement redressé et a culminé à plus de 1 400 dollars en mai avant de retomber sous les 100 dollars plus tard dans le mois.

Année 2020 

  • La mise à niveau d’Ethereum 2.0 devrait être opérationnelle en décembre. Il faudra environ deux ans pour passer complètement d’Ethereum 1.0 à Ethereum 2.0.
  • Dans le cadre de la première phase d’Ethereum 2.0, un mécanisme de preuve d’enjeu est ajouté. L’ETH 1.0 conserve sa méthode de consensus « proof-of-work ».

Année 2021

  • Avec une capitalisation boursière de 1 700 millions de dollars en février, l’ETH a établi une nouvelle référence.

Comment puis-je acquérir de l’Ethereum ?

Il y a quelques termes clés à comprendre, quelle que soit la façon dont vous acquérez votre ETH, et ils sont tous expliqués dans cette section.

Chaque adresse Ethereum représente à la fois une clé publique et une clé privée, dont vous aurez besoin pour protéger vos crypto-monnaies avec un portefeuille.

  • La clé publique est un morceau de texte crypté qui représente votre adresse électronique. Votre clé publique Ethereum est l’endroit où vous pouvez recevoir des ETH ou d’autres actifs basés sur Ethereum comme les USDC et les Dai. Vous pouvez la communiquer en toute sécurité.
  • Il s’agit d’une clé de type mot de passe. Il n’est pas recommandé de la prononcer. Une clé privée est composée de lettres et de chiffres, et peut être une phrase ou une graine.

Il est essentiel de garder la trace de vos clés privées car vous pouvez les perdre à tout moment si vous les égarez. Vous ne récupérerez jamais vos ethers si vous perdez vos clés.

  • Portefeuilles : Pour protéger et stocker votre éther, vous aurez besoin d’un portefeuille. La méthode la plus simple pour commencer est de créer un compte via l’application Coinbase ou sur coinbase.com, ce qui vous donnera un « portefeuille de dépôt » qui stocke et protège vos clés sensibles.

Vous pouvez essayer un large éventail de portefeuilles supplémentaires qui interagissent avec les protocoles de finance décentralisée (ou DeFi), tels que Compound (une application de prêt et d’épargne) ou Uniswap (un protocole d’échange décentralisé qui vous permet de négocier des cryptocurrences).

Quel est le mécanisme par lequel l’Ethereum génère de la valeur ?

Il existe plusieurs choix. D’une part, comme tout autre actif, la valeur de l’Ethereum est déterminée par le marché. Des bitcoins, des dollars, des euros, des yens ou d’autres devises peuvent être utilisés pour l’acheter 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Le prix varie d’un jour à l’autre en fonction de la demande (par rapport à des devises comme le dollar américain ou des actions comme celles de Fortune 500).

Cependant, les raisons pour lesquelles le marché l’évalue à un moment précis sont beaucoup plus alambiquées.

Pour de nombreux investisseurs, la valeur d’Ethereum réside dans sa flexibilité en tant que plateforme permettant de créer des monnaies fixes et d’exécuter des applications DeFi, ce qui se traduit par une augmentation de l’utilisation et des coûts de transaction. 

Quelle est l’ étape prochaine pour Ethereum ?

Ethereum domine l’industrie de la blockchain au début de l’année 2021, avec une capitalisation boursière de moins de 200 milliards de dollars et plus de 55 milliards de dollars investis en jetons de blockchain.

La communauté Ethereum a accepté des monnaies stables à succès comme l’USDC et l’USDT en raison de ses effets de réseau.

Cependant, un grand nombre de nouvelles blockchains de contrats intelligents arrivent sur le marché. Bien qu’Ethereum soit actuellement le leader du secteur, on se demande de plus en plus s’il sera en mesure de migrer avec succès vers Ethereum 2.0.

Laisser un commentaire